La France sort de l'Union Européenne et de l'Euro: pour ou contre?

La France sort de l'Union Européenne et de l'Euro
ou  ?

Résultat actuel avec 111 votes:

pour 82,9% | contre 17,1%

83 18

partage

Vie quotidienne, mot clé: politique, 4260 visites, Face à face le jeudi 6 janvier 2011 à 22h58 par Avatar europolitiques europolitiques

35 commentaires sur La France sort de l'Union Européenne et de l'Euro: pour ou contre?
  1. Avatar europolitiques Pour ou contre, n'hésitez pas à donner vos raisons ici.

    Je suis pour, car aujourd'hui, le gouvernement Français (Ainsi que le parlement) n'a plus aucun pouvoir et n'est là que pour adapter les directives Européennes au droit Français.

    Sans sortir de l'UE (et donc de l'Euro), tous les autres débats sont vains car personne en France n'est totalement décisionnaire sur quoi que ce soit.

    J'irai même plus loin, voter UMP ou PS ne sert plus à rien aujourd'hui, car ils feront à 99% la même politique, celle imposée par Bruxelles.

    Le reste ne sera que promesses de campagnes... qui ne seront jamais tenues !

    Il y a 6 ans, par europolitiques
  2. Avatar Daxorp Contre bien sûr, :-o sans l'Euro la vie serait bien plus chère. Il nous a sauvé les fesses du doublement du prix du pétrole et d'autres matières premières!

    Sortir de l'Europe c'est une idée de comptoir de bistrot et de quelques membres du Front National. Ce serait un vrai pas en arrière.
    Le gouvernement français a moins de pouvoir, et alors? Il est si bon que ça tout seul? Heureusement qu'il y a des lois européennes comme le droit à Internet et à la vie privée pour contrer des projets comme Hadopi.

    Par contre supprimer le parlement français et trouver un nouveau mode de fonctionnement pour rédiger les lois, je suis toujours pour! ;-)

    Il y a 6 ans, par Daxorp
  3. Avatar europolitiques Je te garantie que c'est une idée sérieuse, qui fait son chemin, de plus en plus et partout...

    Je suis en contact régulier avec des cadres de plusieurs partis, et si personne ne le dit (pour ne pas effrayer le passant...), ils y pensent tous... pas les libéraux purs et les atlantistes évidemment (l'UE n'étant bonne que pour eux..), mais tous ceux qui aiment l'idée de nation.

    Et je pense que nous n'aurons même pas à nous poser cette question car les Allemands ont très TRÈS envie de le faire. (Ils passent leur temps à cracher au bassinet pour les autres...)

    Quand à l'Euro qui protège de l'inflation, de la guerre,... ça c'est du blabla... Pour ceux que ça intéresse, j'ai fait une petite prose sur le sujet : http://www.europolitiques.com/2010/12/29/les-7-plus-gros-mensonges-de-l%E2%80%99union-europeenne/

    Et sur la fin, je ne peux pas être d'accord avec toi, ,je suis un patriote, donc supprimer le parlement national élu pour un système supranational non élu ne me plaît pas du tout... (en revanche, le rendre plus représentatif, oui !)

    On ne peut pas être d'accord sur tout...

    Il y a 6 ans, par europolitiques
  4. Avatar Daxorp Je lirais mieux demain, à priori tu m'étonnes de dire ça! XD

    Il y a 6 ans, par Daxorp
  5. Avatar europolitiques J'aime bien étonner :-)

    J'ai été un vrai Européen convaincu pendant des années.

    Puis j'ai changé d'avis à partir du moment où j'ai commencé à m'y intéresser... Je me suis rendu compte que j'ai avalé d'énormes couleuvres des années durant....

    Et plus je creuse, plus je suis "sur le cul" en ce qui concerne l'Europe.

    Autre chose qui me fait dire que ça pue pour l'Europe : les retournements de vestes.

    Je regarde l'émission C dans l'Air (qui vaut ce qu'elle vaut) depuis des années et particulièrement quand le sujet traite d'économie et de finances (qui est aujourd'hui mon activité principale).

    Il y a quelques mois, le sujet de la sortie de l'UE et de l'Euro les faisait tous marrer à gorge déployée. Aujourd'hui, ,TOUS considèrent que c'est un vrai sujet et une vraie possibilité à prendre en compte. (La majorité des intervenants sont des libéraux, donc ça leur fait d'ailleurs plutôt peur)

    Autres chose, un type comme Yves-Marie Laulan (Ancien Président à la SG, économiste au FMI et à la Banque Mondiale, donc pas vraiment un communiste) considère qu'il ne s'agit même plus d'une option, mais que c'est une certitude. Il dit que l'Euro va exploser et que les seules questions sont quand et dans quelles conditions...

    Je t'assure que c'est un vrai sujet, et si tu le regardes de près, tu verras que de plus en plus d'experts s'y intéresse. (François Asselineau, inspecteur des finances à même créé un parti politique autour de cette idée, l'UPR : www.u-p-r.fr Et ses arguments sont vraiment difficiles à démonter, il connait et maitrise le dossier)

    Bonne fin de soirée à toi.

    Il y a 6 ans, par europolitiques
  6. Avatar 14323 Je suis pour le retrait de l'Euro mais l'impact serait encore plus fort si plusieurs états importants de la CEE le faisaient en même temps

    Il y a 6 ans, par 14323
  7. Avatar europolitiques 14323

    Je suis d'accord avec vous. Mais un seul grand pays suffirait à faire exploser le système. L'UE n'existe plus en cas de sortie de l'Allemagne ou de la France.

    J'espère que mon pays sera celui qui initiera le mouvement, mais je n'y crois pas trop... les Allemands sont très chaud sur ce sujet...

    Il y a 6 ans, par europolitiques
  8. Avatar Daxorp C'est bien l'Allemagne le moteur de l'Europe, c'est évident. C'est pour ça que la France seule s'en sortirait à peine mieux que la Grèce ou le Portugal. AMHA on sera bien content le jour où les fonds européens nous aideront aussi.

    Enfin... c'est toi EUROPOLITIQUES qui expliquait que la BCE ne peut pas prêter directement aux états et qu'il faut forcément passer par les banques? :-/

    Il y a 6 ans, par Daxorp
  9. Avatar europolitiques Exact, la BCE ne peut pas prêter aux Etats directement. (Mais je ne me souviens pas avoir écrit ça ici...)

    En revanche, elle a trouvé un plan B : acheter de la dette des états.

    Et depuis très récemment, émettre des obligations Européennes, alors que jusque là, chaque état émettait ses propres obligations.

    Et ces 2 solutions à la "mords-moi le nœud" sont très différentes d'une vraie politique de création monétaire ÉTATISÉE (Rien à voir avec le "quantitative easing" des USA par exemple... qui est d'ailleurs tout aussi catastrophique, car c'est TOUJOURS les banques qui créées 95 % des dollars en circulation. Et pour info, la FED est une banque PRIVÉE, pas une institution publique)

    Pour ma part, je suis pour une nationalisation partielle des banques et totale de la création monétaire. (D'ailleurs, c'est ce qui finira par arriver, selon plusieurs économistes, dont Yves-Marie Laulan)

    Pour l'Europe, le mal est fait, c'est trop tard... les Allemands ont déjà un pied dehors. Je suis persuadé qu'ils refuseront de payer pour l'Espagne en cas de besoin.

    Je vis en Espagne et l'option de la sortie y est aussi sérieusement envisagée par les politiques.

    D'ailleurs, pour le coup, le consensus des experts est assez d'accord sur le fait que l'Espagne est "Too big to save" et que son défaut entrainerait immédiatement la fin des haricots... :)

    Il y a 6 ans, par europolitiques
  10. Avatar Daxorp Je l'ai peut-être lu sur ton site en suivant un lien alors... je ne sais plus.
    Ah mais tu penses sérieusement à la faillite de certains états. :-o Je ne crois vraiment pas que ça se produise. Ce serait trop grave pour que le monde puisse accepter ça!

    Il y a 6 ans, par Daxorp
  11. Avatar europolitiques Un état peut effectivement faire faillite, et pays non.

    Le terme précis est "restructuration de la dette", mais le résultat est sensiblement le même.

    C'est ce qu'il se passe en Grèce : baisse de toutes les prestations, salaires, etc... hausse de toutes les taxes. Et vente à des intérêts privées de tous les bijoux de famille.

    Le monde l'a déjà accepté plusieurs fois (Argentine par exemple). Puis le monde envoi son pompier-pyromane : le FMI.

    Et l'Espagne est vraiment classifié comme "too big to save".

    Moody's a donné jusqu'à février pour régler les problèmes, sinon, dégradation de la note.

    Ici, les politiques se veulent rassurant, mais les chances de dégradations sont immenses... et là, personne ne sait bien ce que ça donnera..

    On peut aussi regarder l'Italie. C'est un pays qui pèse dans l'UE. Et l'Italie peine à lever des fonds sur les marchés, les dernières tentatives ont été "préoccupantes" [tu m'étonnes lol]... plus de confiance...

    C'est d'ailleurs l'une des raisons de la création des obligations supranationales. Les États d'Europe ne sont tout simplement plus solvables...Avec les obligations émises par l'Europe, on ne sait pas très bien à qui on prête... mais comme on pense que les Allemands cracheront le cas échéant, on prête...

    Je pense que les mois qui viennent vont être passionnant... :-o Mais je ne mettrai pas un centime dans un produit qui contient de la dette Européenne (Assurance vie en €, obligations,...)

    Il y a 6 ans, par europolitiques
  12. Avatar europolitiques Daxorp, depuis quelques mois que je regarde de près l'Europe, je peux te dire qu'on nous raconte des conneries à longueur de temps et que ça fait froid dans le dos...

    Je te sens un tantinet inquiète ?? ;-)

    Il y a 6 ans, par europolitiques
  13. Avatar Sylvain Perso je suis pour une monnaie commune à la place d'une monnaie unique.

    L'avantage serait donc de ne disposer que d'une seule monnaie pour jouer le rôle de monnaie de réserve internationale (seul le néo-euro serait convertible hors zone-néo-euro)
    De l'autre côté par contre on recréait les monnaies nationales :

    Elles ne pourront être convertibles qu'avec le néo-euro, et il sera possible de jouer sur le cours à l'intérieur de cette zone, pour se prémunir de désavantages-compétitifs (en jouant sur les réserves des autres devises ce que fait la Chine pas en fixant un taux artificiel par coup de baguette magique biensur) :

    Du coup les pays ayant une économie et un maillage économique en lambeaux pourraient avoir un levier supplémentaire (un bouclier même) pour pouvoir reconstituer leur économie sans subir de plein fouet la machine-exportatrice allemande (les taux de change rendrait les imports moins compétitifs faces aux produits que nous produirions pendant qu'on reconstitue notre tissu économique).

    Avec ce système on pourrait même impliquer les pays scandinaves de tradition sociaux-démocrates dont aucun n'a actuellement adopté l'Euro car préférant maitriser leur politique monétaire pour se permettre leur politique sociale.
    Par exemple la Suède (la droite actuellement au pouvoir à en réalité récupéré la culture social-démocrate), se porte mieux que les pays de la zone euro, grâce notamment à un se structure économique bien maillée en interne, et une politique monétaire et bancaire qui n'est pas ouverts aux quatre vents de la spéculation.

    Rappelons enfin que l'architecture actuelle de l'euro est un vrai carcan ultra-libéral (même la FED aux USA n'est pas allé si loin c'est dire !!) : Elle s'auto-interdit de renflouer les dettes publiques (du coup c'est à coup de création monétaire privée avec intérêts revenant aux banques qu'on tente tant bien que mal de se sortir de la crise), mais renfloue les dettes privées !!
    Du coup les chinois, qui n'ont pas un processus de décision ou l'on palabre à 27 pendant 30 plombes, peuvent se permettre d'avoir une politique : Et du coup ils nous achètent la paix sociale budgétaire, alors que la BCE de toute façon se l'interdit ne le peut même pas, incroyable quand même !
    Bon au dernier moment ils ont un peu renfloué, et ce contre les règles qu'ils s'étaient fixés, mais en restant timide et se faisant doubler par les chinois...

    Quand l'idée d'une monnaie européenne avait germée, nombre d'économistes proposaient ce système de monnaie commune, beaucoup plus souple et plus propice à favoriser la prospérité des peuple européen.
    Seulement une poignée d'idéologues préférèrent un monnaie unique (pour le symbole, car on peut la palper voir tous les jours que l'UE bah c'est réel et patati et patata...)...
    Ils préfèrent le symbole à l'efficacité !!
    Et une fois que la monnaie unique fut préférée à la monnaie commune, tout ceux qui critiquèrent l'architecture rigide de l'euro et de la BCE furent presque taxés d'être pour le retour des guerres en Europe !!

    Bref, que pensez-vous de cette proposition ? En plus cela serait finalement assez facile de passer de l'un à l'autre progressivement, sans se faire attaquer sur les dettes libellées en ancien-euro...

    Il y a 6 ans, par Sylvain
  14. Avatar europolitiques @Sylvain

    C'est un point de vue intéressant. Il me semble que c'est plus ou moins celui que défend Laulan.

    Pour moi, outre l'UE et l'Euro, le problème est véritablement la création monétaire.

    Votre proposition semble y répondre...

    A l'heure actuelle, il n'est prévu dans les traités qu'une sortie de l'U.E ET de l'Euro. (Article 50 du traité de Lisbonne), mais les traités se changent, surtout en temps de crise.

    Je pense que pour le moment, la priorité est que notre état retrouve son pouvoir de décision. Car à 27 décisionnaires, rien n'est possible... c'est d'ailleurs le propre de la "stratégie des chaînes"...ça a donc été fait à dessein.

    Globalement, je suis personnellement contre toute supra-nationalité, dans quelque domaine que ce soit. En revanche, je suis pour des partenariats stratégiques limités tant dans leur objet que dans leur durée.

    Bref, très vaste débat.

    Merci pour votre point de vue très intéressant.

    Il y a 6 ans, par europolitiques
  15. Avatar Sylvain Je pense que pour le moment, la priorité est que notre état retrouve son pouvoir de décision. Car à 27 décisionnaires, rien n'est possible... c'est d'ailleurs le propre de la "stratégie des chaînes"...ça a donc été fait à dessein.
    _____

    Oui c'est le mythe de l'"union fait la force" appliquée à la géopolitique.
    En réalité il n'existe dans se domaine des acteurs jouant chacun leur partition, et pouvant au mieux se renvoyer l'ascenseur, définir des partenariats stratégiques souples, favoriser des initiatives de coopération souple (et non d'alliance rigide)

    Il est d'ailleurs intéressant de voir que les initiatives européennes qui ont marché (au moins en partie) sont assez indépendant du carcan de lUE :

    - Le CERN, Ariane ou Airbus par exemple (la Suisse, assez UE-sceptique est pas mal impliquée dans Ariane et beaucoup dans le CERN bien-sur).

    A l'opposé, les rares projets propulsés par la bureaucratie bruxelloise dans ces domaines sont :

    - Galiléo accumule les retards à cause de changements de vision incessants, de décisions molles venant après la batailles, et au final on envisage même de noyer le poisson en coopérant avec les chinois et les indiens qui n'en demandaient pas tant (bonjour le transfert de techno)
    - L'ESA, L'agence spaciale européenne et n'a aucune vision concernant la conquête spéciale (on ne sait toujours pas si ça l'intéresse et ne voit rien d'anormal à dépendre indéfiniment des lanceurs américains pour lancer des hommes)
    De plus il faut bien la distinguer d'Arianespace qui fait à sa propre logique de lancement de satellites de télécom.

    Pourquoi ça ne marche pas ? Comme vous dites à 27 le processus de décision est impossible ! Un processus de décision qui marche est vertical et non horizontal (Dans Ariane ou Airbus, malgré encore quelques imperfections, on a une direction d'entreprise).
    La Chine étant l'exemple type du processus décision vertical : Le comité central décide d'une politique et fait redescendre la politique choisie (très proche d'une entreprise en somme)...

    Il faudra un jour que nos politiques comprennent que en politique internationale, il n'y a pas 36 types d'acteurs, il y a :

    - Les empires
    - Les vassaux
    - Les barbares
    - Les arrivant à maitenir vaille que vaille leur indépendance au milieu des empires

    Leur définition varie biensur selon dans quel pays on est :

    - Pour le chinois (Empire du milieu), les européens et japonais sont des barbares, et l'Asie du Sud-Est voir les européens des vassaux (l'Asie du Sud-Est étant le vassal naturel), et ils reconnaissent à l'Amérique d'être une Empire concurrent.

    - Pour les russes, les vassaux sont son étranger proche, les autres empires considérés pouvaient jusqu'à il n'y a pas si longtemps être la France l'Angleterre et l'Allemagne en plus bien sur des USA, et les barbares tout ce qui reste et ou peut se tailler sa part du lion...

    Bref, tout ça pour dire que l'UE ne pourra jamais être un empire, car pour cela il faut s'imposer par la force (armée, structure verticale voire totalitaire du pouvoir etc...) alors qu'ils essayent de former leur empire par le consensus mou...

    D'ailleurs à la limite est-ce vraiment grave ?
    Des nations comme la France, l'Allemagne et la Russie, peuvent très bien nouer des partenariats souples, car leur étranger-proche (leur zone d'influences) sont pour chacun déjà déterminés (Russie : pays de l'ex-URSS, Allemagne : Mitteleuropa (Europe centrale) France :Pays francophones, Méditéranée, Roumanie).

    Je ne pense pas que nous pourrons encore être des empires, mais l'on peut jouer finement comme la Corée du Sud en Asie par exemple : Face au mastodonte chinois, et à côté d'un Japon encore très puissant dans la région, et sans être intégrée à une quelconque structure politique type UE, la Corée du Sud s'en sort très bien !
    Il s'agit là d'essayer d'échapper à la vassalité décrit plus haut, alors qu'on a pas pour autant les moyens d'être un empire (La Suisse dans ce domaine est un très bon exemple en Europe)

    Pour finir je dirais enfin, qu'il faut se méfier des organismes se prétendant horizontaux (Comme l'UE et l'OTAN notamment, via les mots Alliance et Union), car l'horizontalité cache en fait toujours une verticalité : EN occurrence la verticalité de l'intégra ton de nos pays européens dans un système atlantiste et / ou mondialiste.
    Pour l'OTAN, c'est le plus criant :

    - Le haut de la pyramide étant l'état-major américain (à la limite anglo-saxon avec le Canada et la GB dans l'ordre de puissance), quo ont conçu l'architecture et déterminent les orientaitons stratégiques.

    - Le bas étant les pays européens (plus ou moins sans la GB), qui ne font qu'intégrer des unités dans ce système qu'ils ne pourront pas influencer.

    Pour l'UE on est plus dans une opposition hyper-classse mondialisée / peuples européens cocufiés.

    Il y a 6 ans, par Sylvain
  16. Avatar Sylvain Oups j'ai collé des trucs qui n'ont pas de rappot au milieu de mon message (notes prises par rap à FDS), je vais voir si je peux éditer

    Il y a 6 ans, par Sylvain
  17. Avatar Sylvain Bon on ne peut pas, mais il n'y a rien de confidentiel (l'email de mundare avait été posté en public), c'est juste un peu acrobatique de trouver le début de mon message ^^

    Il y a 6 ans, par Sylvain
  18. Avatar Administrateur_Lemdi Il faut sonner l'admin. ;-) Ça va là? J'ai enlevé le début et l'adresse électronique plus bas.

    Il y a 6 ans, par Administrateur_Lemdi
  19. Avatar europolitiques Ce qu'il est bon cet admin !!! ;-)

    Il y a 6 ans, par europolitiques
  20. Avatar Sylvain Ouah à déffaut de la fonction éditer, c'est réactif au moins ici ;)
    La parti avant "Je pense que pour le moment, la priorité [...]" peut aussi être enlevé, après c'est plus de l'esthétisme :)

    Il y a 6 ans, par Sylvain
  21. Avatar -MaDJiK- Sylvain, j'ai rien compris! Le neo-euro servirait à quoi si on garde chacun notre monnaie? :-|
    J'ai la capacité de concentration d'un poisson rouge, si tu pouvais refaire le même texte en 2 lignes, ça m'arrangerait! :D

    Il y a 6 ans, par -MaDJiK-
  22. Avatar europolitiques Quant à ton intervention, Sylvain, rien à redire : excellent !

    Tu viens d'expliquer brillamment la stratégie de domination Américaine... et notre "cocufiage" !

    Et quant au processus de décision interne à l'UE, il a été grippé à dessein... et il ne sert que nos chers impérialistes...

    Encore merci à toi.

    PS : Si tu as envie d'écrire un article de fond sur ce sujet, je le publierai sur mon blog avec très grand plaisir !

    Il y a 6 ans, par europolitiques
  23. Avatar Sylvain Sylvain, j'ai rien compris! Le neo-euro servirait à quoi si on garde chacun notre monnaie? :-|
    J'ai la capacité de concentration d'un poisson rouge, si tu pouvais refaire le même texte en 2 lignes, ça m'arrangerait! :D
    _____

    Attends je vais essayer en une phrase :p
    En gros il servirait de monnaie de réserve un niveau mondial (ce que j'indiquais au tout début avant mon roman ;), j'avoue on en oublie vite certains éléments).

    De plus cet "écran", permettrait aux monnaies nationales de pas pas entrer dans des jeux de dévaluation purement spéculatives (il n'y a pas de régulation mondiale, on pourrait au pire en faire entre monnaies européennes)

    De plus en ce qui concerne les monnaies purement nationale, on peut se mettre d'accord pour que le système de dévaluation ne soit pas entièrement en laisser-aller :
    - Si je veux vendre une part de mes réserves en mark ou en acheter, pour jouer sur le taux de conversion entre devise, eh bien je prévient à l'avance (délai fixé entre partenaire) pour que les allemands anticipent un minimum. Au pire on prévoit de pouvoir reporter une fois ce genre d'action, mais surtout en dernier ressort chaque état fait ce qu'il veut même si un autre n'est pas content, faut juste qu'il prévienne, comme ça plus de connerie d'unanimité ou de majorité à 27

    Bon c'était plus qu'une phrase, mais est-ce que ça répond à votre question :) ?

    Il y a 6 ans, par Sylvain
  24. Avatar europolitiques Juste un point : et ôter toute capacité de création monétaire aux banques !!!

    Aujourd'hui, elles créent 95% de la monnaie en circulation... dans un système extrêmement bien pensé, mais qui ne bénéficie qu'à eux-mêmes...

    Je n'explique pas ici, sinon MaDJik va m'insulter... lol... impossible en 2 phrases.

    Mais comme je vais bientôt sortir un bouquin sur le sujet... je te l'offrirai... :-p

    Il y a 6 ans, par europolitiques
  25. Avatar Sylvain En gros protection en oignon :

    - Le nouvel euro permet d'avoir des réserves un niveau mondial

    Pratique si il s'impose dans les échanges mondiaux et que nos débiteurs acceptent le nouvel euro plutôt que leur monnaie pour acheter des énergies et des matières premières, du coup le prix pâtie plus du cours de la monnaie (vu qu'il n'y a aucune conversion, le débiteur accepte l'euro directement)
    En fait c'était peut-être un des rares avantages de l'euro actuel.
    Donc autant le garder je dirais.
    L'autre avantage était de bénéficier de taux d'empreints faibles car calculés sur la base de la solidité de l'Allemagne, mais ça ça a sauté depuis la crise de la dette, c'est pour ça que l'euro actuel est encore plus un carcan

    C'est donc la première couche de l'ognon (protection de l'Europe)

    - Deuxième couche de protection, les monnaies nationales, protection à une échelle plus locale (ce que j'ai expliqué en roman plus haut)

    Il y a 6 ans, par Sylvain
  26. Avatar europolitiques Mais un excellent roman...

    Encore une fois, s'il vous prend l'envie de rédiger un texte complet sur ce sujet, ça m'intéresse pour le Blog !

    Il y a 6 ans, par europolitiques
  27. Avatar Sylvain En tout cas merci beaucoup à l'admin :-)
    _____

    Mais un excellent roman...

    Encore une fois, s'il vous prend l'envie de rédiger un texte complet sur ce sujet, ça m'intéresse pour le Blog !
    _____

    Pourquoi pas, il faut que j'essaie de soigner mon écriture et d'être plus analytique (trop de synthétique et c'est imbuvable)
    Ceci-dit sur le sujet je vous recommanderai certains experts (je sais le terme est galvaudé à l'heure des faiseurs d'opinions nous disant comment réfléchir) :
    Il y a eu pas mal de tribunes d'économistes (certains étant même pro-euro avant la crise) assez intéressante sur Fortune (fortune.fdesouche.com), et surtout de personnes avec une culture économique qui me dépasse ;-)
    Sur les questions plus stratégiques et les jeux géopolitiques (jeux que mènent les empires notamment) je vous conseil Michel Drac dont voici un texte intéressant sur le jeu d'intrigues entre Russie, les Etats-Unis et l'Allemagne (cela parle un peu de la France aussi) :

    http://fortune.fdesouche.com/22548-linfluence-atlantiste-en-allemagne-et-en-russie

    Le site realpolitik.tv est assez intéressant avec notamment un traitement dense et structuré de la question de l'Asie centrale :

    http://www.realpolitik.tv/realpolitik/analyses-tv/asie-centrale/

    Et de l'Eruope (très intéressant pour nous je vous recommande la vision de toute les vidéos de Hervé Juvin), cela parle justement du retour aux identités, de la fin du système mondialiste, et du modèle bruxellois :

    http://www.realpolitik.tv/realpolitik/analyses-tv/comment-va-le-monde/

    Il y a 6 ans, par Sylvain
  28. Avatar europolitiques Merci pour les conseils, je vais regarder tout ça de très près.

    J'aime bien les analyses de François Asselineau sur l'UE.

    Pour l'imbuvable... je confirme... :-) Mais tout de même très intéressant. Et il ne manque pas grand chose pour que ce soit en plus agréable à lire (et si nécessaire, je peux reprendre le texte sur la forme... ça, je sais faire...)

    A bientôt

    Il y a 6 ans, par europolitiques
  29. Avatar Sylvain Merci pour les conseils, je vais regarder tout ça de très près.

    J'aime bien les analyses de François Asselineau sur l'UE.

    Pour l'imbuvable... je confirme... :-) Mais tout de même très intéressant. Et il ne manque pas grand chose pour que ce soit en plus agréable à lire (et si nécessaire, je peux reprendre le texte sur la forme... ça, je sais faire...)

    A bientôt
    _____

    En plus je venais d'essayer de publier à peu près message et je l'avais perdu (je vous laisse imaginer le côté frustrant de la chôse ;-)), du coup je me suis un peu précipité pour retrouver ce que j'avais dit mais perdu.
    Pour une coopération, j'y réfléchirais, cela fait longtemps que je me dis que j'aimerai publier des articles mais malheureusement je pêche par ma maladresse avec l'écrit (assez frustrant quand on a des idées qu'on aimerai formuler).
    Je vais déjà un peu lire votre blog, jusque-là je n'avais fait que parcourir, en tout cas vous avez ciblez un des nœud gordien :
    En politique - et vu la situation actuelle pour nous français - inutile de s'attaquer à tous les sujets pour débloquer le système, il faut décadenasser par ordre d'importance ! D'ailleurs sur la création monétaire vous visez juste une nouvelle fois ;-)
    En gros il me faut un nègre :)

    Il y a 6 ans, par Sylvain
  30. Avatar Sylvain Le premier noeud gordien que vous ciblez étant évidemment la problématique européenne (thème de votre blogue)

    A bientôt également

    Il y a 6 ans, par Sylvain
  31. Avatar europolitiques Oui, archi frustrant... je déteste quand ça m'arrive....

    Il n'est pas vrai que vous êtes maladroit à l'écrit. C'est plus une histoire d'aération de forme que de style pur. Et remettre un texte debout, je sais le faire au besoin.

    Quant aux priorités, oui, il est clair qu'il faut d'abord s'occuper des actions pressantes et "débloquantes".

    Ça n'enlève rien à l'intérêt des autres sujets, mais il reste du brassage d'air, si on ne s'attaque pas au seul sujet principal : comment redonner du pouvoir à la République Française, et donc, par extension, à son peuple ?

    Car aujourd'hui, on peut bien discuter immigration, défense ou fiscalité (ce sont des sujets qui m'intéressent et que je traite) mais quelles sont les marges de manœuvres réelles de la France sur ces sujets si elle reste dans l'UE ? Proche du zéro absolu...

    Et la création monétaire... quelle infâme scandale !

    Au plaisir de vous lire,
    Sébastien

    Il y a 6 ans, par europolitiques
  32. Avatar europolitiques Je traite d'autres sujets sur le blog, mais celui là m'intéresse particulièrement, car il est, comme vous l'avez dit LE nœud gordien principal...

    Il y a 6 ans, par europolitiques
  33. Avatar cosiris Votre débat est passionnant, les arguments des uns et des autres sont vraiment pertinents.
    instinctivement, je suis pour que la France se retire de l'UE, mais je ne saurais vraiment expliquer pourquoi,...sauf qu'un nouvel ordre mondial me fait plutôt peur, et d'être dirigés par les illuminatis ne présage rien de bon. :-S

    Il y a 6 ans, par cosiris
  34. Avatar Daxorp Des illuminatis? :-o

    J'ai lu rapidement pour rattraper mon retard, en gros, je reste sur ma position. L'euro n'est peut-être pas géré de la meilleure manière possible, mais c'est une bonne solution pour quasiment tous les états membres (sauf qu'il y en a trop!). Seule l'Allemagne aurait peut-être pu s'en sortir mieux sans l'euro, mais elle ne s'en sort déjà pas mal!

    On dit qu'entre deux maux, il faut choisir le moindre, et le retour au franc serait une catastrophe. Sans parler du coût et de l'organisation de la chose, ce serait un pas en arrière et redonnerait du pouvoir aux américains. :-S En particulier à la bourse, où le dollar reste la monnaie de référence (les matières premières dont le pétrole ou l'or sont toujours coté en dollars uniquement).

    Pour moi, au contraire, l'avenir est à la réunion. Chaque petit pays dans son coin, avec sa monnaie, son gouvernement, ses lois, etc... c'est dépassé. Le jour où on découvrira d'autres planètes, on aura l'air malin avec nos 200 petits pays. Des paradis fiscaux, des astuces entres des lois différentes... :-/ L'idéal serait un gouvernement planétaire, comme dans tous les films de science-fiction!

    En attendant, il faudrait plutôt supprimer les gouvernements de chaque pays et faire un vrai gouvernement européen. Les USA n'ont pas 50 présidents pour chacun de leurs états, ce serait aussi ridicule que notre Europe actuelle. :-p

    Il y a 6 ans, par Daxorp
  35. Avatar pat j'apprécie quand même de payer en euros à l'étranger et je rage à chaque fois a cause des commissions des banques au change quand je vais en grande-bretagne.

    Il y a 6 ans, par pat

HTML autorisé: <b> <i> <a> :-) ;-) :-( :-| :-o :-S 8-) :-x :-/ :-p XD :D



Vie quotidienne: d'autres questions

Vous dites...
Vie quotidienne, mot clé: chambre, Sondage écrit par Big-lolo

La réputation d'une personne, sur le net?
Vie quotidienne, mot clé: réputation, Question posée par cosiris

Dilemmes récents

Mon partenaire sexuel brille dans le noir: c'est un sextoy phosphorescent ou c'est un extra-terrestre?
Amour et sexe, mot clé: phosporescent, Face à face par Daxorp

Cet été je loue : un appartement ou un mobile home?
Situations hypothétiques, mot clé: location de vacances, Face à face par Tara7

Des d'infos en rapport sur Kiao
Liste des dividendes des sociétés du CAC 40 en 2010 - Actions ...
Catégories: Actions France Analyse fondamental Requête: calendrier dividende CAC 40 Date: 15 ... Catégories: Fore Requête: analyse technique euro dollar 23 septembre 2010 Date: 17 ... Date: 4 janvier 2011 23:59 Source: bourse.kiao.net
Les handicaps de l'économie française / par Alain... - Economie ...
... agricole (Eco-France, Perspectives 2010-2011), la France ne verrait s'améliorer sa croissance en 2011 que grâce aux autres : à la reprise mondiale et à la baisse de l'euro. Date: 3 janvier 2011 13:01 Source: bourse.kiao.net
La liberté dans la misère - Politique - politique.Kiao.net
... plan politique, Nicolas Sarkozy est en passe de réussir l'impensable : faire de la France ... groupe Bolloré) soutien Nicolas Sarkozy pendant que Fouks Co-Président Exécutif d'Euro ... Date: 3 janvier 2011 02:39 Source: politique.kiao.net

Termes ayant menés à ce dilemme
le france sort de l'europe
le france sort de l'europe
la france sort de l'europe
la france sort de l'europe
la france sort de l'europe
france sort de l'union européenne
POUR OU CONTRE L' UNION EUROPEENNE
et si le fn sortait de union européen
la france et l'euro
sortir de l'union europeenne pour et contre

Écrire un dilemme | Répondre aux dilemmes | Dernières actions

Inscription | Connexion

Lemdi.net - Dilemmes et décisions difficiles
Vos dilemmes et choix difficiles

Question Posez une question
Demandez des avis et des votes pour vos choix difficiles et gagnez des points.

Répondre Répondre aux dilemmes
Apportez vos connaissances en votant et en expliquant aux autres.

Accueil Catégories Classements Contact FAQ